Le Sorceleur, tome 4 : Le temps du mépris – Andrzej Sapkowski

Le Sorceleur, tome 4 : Le temps du mépris - Andrzej Sapkowski

La confusion, c’est le terme qui résume le mieux ce quatrième tome de la série Le Sorceleur. L’action est enfin au rendez-vous dans Le temps du mépris et les aventures sont plutôt intéressantes mais les chapitres se suivent et ne se ressemblent pas. Tandis que Ciri prend la fuite pour retrouver Geralt, un coup d’État se prépare.

Auteur : Andrzej Sapkowski

Genre : fantasy

Résumé

Yennefer ayant choisi de continuer à former Ciri, nous retrouvons la jeune fille et la magicienne sur la route menant à Aretuza. Lors d’un arrêt à Gors Velen Ciri parvient à convaincre Yennefer de la laisser se promener dans la ville. Son accompagnateur est une personne prudente et de confiance, mais c’était sans compter sur un petit incident. Ciri va alors se faire remarquer par la directrice de l’académie, Tissaia de Vries. Lorsque la situation est sur le point de dégénérer Yennefer retrouve Tissaia juste à temps et lui explique tout. Ciri, excédée, veut faire ses propres choix et décide de s’enfuir dans l’espoir de retrouver Geralt.

Avis

Le temps du mépris propose enfin plus d’actions. Il y a quelques rebondissements et le lecteur s’ennuie beaucoup moins que dans les tomes précédents. Cependant, ceux qui n’aiment pas être déroutés lors de leur lecture apprécieront peut-être moins ce quatrième tome. En effet, Le temps du mépris est assez confus. Les chapitres s’enchaînent et sont très différents les uns des autres. Parfois rien ne se passe (même si des informations utiles nous sont dévoilées), nous assistons à un soulèvement juste après la réception qui a lieu à l’école de magie, et par moments nous suivons Ciri qui vit d’étranges expériences de sorte que le lecteur se demande si ce qui lui arrive est réel ou bien si c’est une vision, comme dans le chapitre 6 que j’ai bien aimé.

Dans l’ensemble, l’intrigue avance réellement et de nouveaux personnages intéressants apparaissent. J’ai particulièrement apprécié le passage de la réception des magiciens. Je pense que ce tome nous prépare aux évènements clés de la série, j’attends beaucoup des tomes suivants.

En bref

Transition intéressante

Les + : le début de l’action

Les – : un peu confus par moments

Divers

Titre original : Czas pogardy

Paru le : 03/07/2019

Éditeur : Bragelonne

Traduit du polonais par Caroline Raszka-Dewez

Extrait du Temps du mépris

Et je devrais, moi, l’informer ? Aider ceux qui veulent eux-mêmes maîtriser la poule aux œufs d’or pour faire chanter Emhyr ou entrer dans ses bonnes grâces ? Non, Fenn. Je ne suis pas idiot à ce point.

            – Le sorceleur agit sur ordre ? Mais de qui ?

            – Réfléchis.

            – Par la peste !

            – Expression fort appropriée. Il agit sur ordre de la seule personne qui ait de l’influence sur lui. À qui il fait confiance. Mais moi, je ne lui fais pas confiance, pas plus aujourd’hui qu’hier. Je vais prendre part au jeu, moi aussi.

            – C’est un jeu dangereux, Codringher.

            – Tous les jeux sont dangereux. Certains en valent la chandelle, d’autres pas. Fenn, mon frère, ne comprends-tu pas ce qui vient de nous tomber entre les mains ? La poule aux œufs d’or, qui nous apportera, à nous et à personne d’autre, une montagne d’or…

            Codringher fut pris d’une quinte de toux.

            – Ça, l’or ne le guérira pas, dit Fenn en regardant le mouchoir dans les mains de son collègue, et il ne me rendra pas non plus mes jambes…

            – Qui sait ?

            Quelqu’un tambourina à la porte. Fenn, inquiet, se mit à s’agiter dans son fauteuil à roulettes.

            – Tu attends quelqu’un, Codringher ?

            – Absolument. J’attends les personnes qui iront sur Thanedd chercher pour moi la poule aux œufs d’or.

Le temps du mépris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *