Les Chroniques des Elfes – Jean-Louis Fetjaine

Les Chroniques des elfes - Jean-louis Fetjaine

Si le nom de Jean-Louis Fetjaine vous dit quelque chose, il n’y a rien d’étonnant. Le roman que je vous présente aujourd’hui, Les Chroniques des Elfes, est en réalité l’intégrale de la préquelle de la célèbre série La Trilogie des Elfes parue il y a un peu plus d’une dizaine d’années maintenant. Si vous aimez la fantasy de qualité et que vous souhaitez découvrir un auteur français talentueux, n’hésitez plus. Vous pouvez vous tourner vers cet auteur les yeux fermés.

Auteur : Jean-Louis Fetjaine

Genre : fantasy

Résumé

Dans Les Chroniques des Elfes, les hommes, les elfes et les nains ne vivent pas ensemble. Ils connaissent l’existence des différents peuples mais jamais ils ne se rencontrent. Tandis que les hommes ont commencé à investir les terres des elfes, ces derniers commencent à se faire attaquer par les créatures maléfiques venant des Terres noires. Les elfes ne peuvent ni se retrancher ni prendre le risque de se faire attaquer jusque chez eux. À contre-cœur, ils entrent en guerre.

Avis

La plume de Jean-Louis Fetjaine est excellente. J’ai beaucoup aimé les descriptions détaillées, précises et le choix de développer en profondeur certains aspects de l’histoire plutôt que d’autres. L’auteur écrit avec une grande délicatesse mais cela ne l’empêche pas d’employer des termes durs, et de raconter certaines atrocités de manière directe lorsque cela est nécessaire.

Je trouve qu’il y a par moments de petites ressemblances avec Le Seigneur des Anneaux, en particulier ce qui touche aux Terres noires, à leurs créatures et au fait que certains hommes et elfes peuvent rejoindre malgré eux leurs rangs. Cela ne me dérange pas. La manière de rapporter les faits me fait un peu penser à Tolkien également, mais le travail, de qualité, de ces deux auteurs reste très différent.

J’ai particulièrement apprécié les passages concernant le peuple des elfes dans lesquels le lecteur apprend un peu de leur mode de vie en communauté, les quelques descriptions de la forêt et des elfes eux-mêmes. Quel dommage de ne pas en apprendre plus sur les autres peuples, mais cela n’aurait probablement pas été cohérent étant donné le fil de l’intrigue. J’ai moins aimé la partie où les elfes décident de partir en guerre, c’est-à-dire la majeure partie de mon intégrale. Cependant, la façon d’écrire de Jean-Louis Fetjaine est tellement agréable que de toute manière à aucun moment je n’ai envisagé d’interrompre ma lecture. Vivement la découverte de La Trilogie des Elfes.

Je suis curieuse de découvrir ses autres romans, notamment sa série Le Pas de Merlin qui, paraît-il, est superbe. En tant qu’adoratrice (compliquée) des livres et des séries non disparates j’ai opté pour l’achat de l’intégrale car je ne parvenais pas à me procurer les 3 tomes d’une même collection… Pour les amoureux des livres et les collectionneurs cette intégrale correspond aux livres 1, 2 et 3 des Chroniques des Elfes : Lliane, L’Elfe des Terres noires, Le Sang des Elfes.

En bref

Belle épopée

Les + : Œuvre de fantasy de grande qualité

Divers

Titre original : Les Chroniques des Elfes

Paru le 30/08/2012

Extrait des Chroniques des ElfesLliane :

L’elfe vert s’interrompit, le temps de les dévisager un par un. La plupart des membres du conseil baissaient les yeux, l’air soucieux. La vieille Narwain semblait acquiescer et hochait la tête en marmottant. Morvryn soutint son regard, outré qu’il ait osé lever la voix. Quant à la reine, elle n’avait pas quitté son expression aimable, le dos droit, les mains posées sur ses cuisses nues dont la pâleur bleutée, pareille à celle de la fine couche de neige qui recouvrait l’herbe alentour, tranchait joliment sur le lit de feuilles mortes qui jonchaient le sol sous l’abri du grand arbre.

– Je vous ai dit ce que les hommes font à la lisière des bois, reprit-il. Abattre les arbres, les brûler jusqu’aux souches, retourner la terre pour y semer leur grain, bâtir des murs… Des murs, il y en aura bientôt jusqu’au cœur d’Eliande si vous ne réagissez pas !

– Ce n’est pas ce que dit la forêt, murmura Olwenn le ménestrel. Ce n’est pas sa peur…

– Qu’est-ce que tu en sais ? Depuis des lunes, vous restez là sans rien faire alors que nous ne cessons de les combattre !

Cette fois, Morvryn ne fut pas le seul à réagir, mais, avant même que les Hauts-Elfes aient eu le temps d’un geste ou d’un mot, Gwydion avait levé la main.

Les Chroniques des Elfes – Lliane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *