Le souffle des feuilles et des promesses - Sarah McCoy

Le souffle des feuilles et des promesses – Sarah McCoy

Je vous présente un autre roman de Sarah McCoy. En effet, j’avais été tellement agréablement surprise par son roman Le bruissement du papier et des désirs que je n’ai pas résisté à l’envie d’en découvrir un second. Le souffle des feuilles et des promesses est un roman historique et également une biographie romancée de l’auteure américaine Hallie Erminie Rives. On retrouve la plume exquise de Sarah McCoy avec de nouvelles tranches de vie.

Auteur : Sarah McCoy

Genre : roman historique

Résumé

À la fin du XIXème siècle, une jeune femme bien décidée part vivre à New York, dans l’espoir de publier son premier roman. Hallie Erminie n’a que 20 ans lorsqu’elle quitte sa maison familiale mais elle est déterminée. New York n’a rien de la plantation familiale du Kentucky et elle doit se débrouiller seule. Elle va faire la rencontre de Post Wheeler, un journaliste un peu trop fier. Hallie a beau garder son objectif en tête et se concentrer sur ses priorités, leurs routes vont se croiser plus d’une fois.

Avis

J’ai beaucoup aimé ce roman, même si je m’attendais à mieux. J’avais été subjuguée par Le bruissement du papier et des désirs et je pensais donc retrouver plus d’émotions, de difficultés pour les personnages, plus d’interrogations et d’espoir au fil de ma lecture. Tous les romans, même d’un même auteur, ne peuvent se ressembler. Néanmoins, j’ai retrouvé la même qualité de rédaction et de transmission des sentiments des personnages, et la finesse des descriptions des paysages et des différentes atmosphères, que ce soit en pleine nature ou en ville.

En outre, j’ai été assez étonnée et déçue parce que les personnages, malgré les difficultés auxquelles ils ont dû faire face, ont tout de même eu beaucoup de chance. Tant d’un point de vue personnel que professionnel, leur chemin semble facile, on a l’impression qu’ils ont de la chance toute leur vie et qu’ils étaient aux bons endroits aux bons moments, qu’ils ont rencontré les bonnes personnes et fait que des bons choix. Ce qui est intéressant c’est que cela ne peut pas être reproché à Sarah McCoy puisqu’elle s’inspire d’une histoire vraie. Bien sûr, j’imagine qu’elle a pris pas mal de libertés mais je pense qu’il était nécessaire de respecter, du moins dans l’ensemble, ce qu’ont réellement vécu Hallie Erminie et Post Wheeler. Si je n’avais pas su qu’il s’agissait d’une biographie romancée j’aurais effectivement avancé que cette œuvre ressemble trop à un roman et manque de réalisme concernant ce que vivent les personnages principaux !

Ce livre est un délice, même s’il est loin derrière la fan-fiction Le bruissement du papier et des désirs. Je m’attendais à plus de suspense, d’émotions, de frustration éventuellement. Je suis très curieuse de découvrir les autres romans de l’auteure. J’ai tout de même passé un excellent moment puisque je parvenais difficilement à lâcher le livre. Je pense que Sarah McCoy a un véritable talent notamment pour décrire les émotions, les réactions de ses personnages et surtout les atmosphères. Bien que les intrigues de ses autres romans m’attirent moins, je me plongerai dedans sans hésitation, ne serait-ce que pour le plaisir de lire du Sarah McCoy.

En bref

Une lecture agréable

Les + : la plume de l’auteure

Les – : tout semble réussir aux personnages

Divers

Titre original : Proof of Providence

Paru (pour cette édition) le 7/06/2018

Éditeur : Pocket

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Anath Riveline

Extrait du Souffle des feuilles et des promesses

Je ne m’étais jamais consacrée à l’étude de l’écrit.

La nuit tomba comme une enclume. Je restais là à cacher mon indignation horrifiée. Comment n’avais-je pas vu cette évidence avant ? Ma seule lueur d’espoir venait de mon réel désir de créer, de transmettre des histoires fortes et vraies. Je ne pouvais appeler cela ni génie ni même talent. Ces traits-là, je les avais vus chez Alice Ives, Stephen Crane et les membres du Lanthorn Club. Je n’avais pas l’étincelle du prodige. Ce que j’avais en revanche, c’était mon obstination à écrire un livre digne de l’encre dépensée.

Le souffle des feuilles et des promesses.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.